Nouvelles Citoyen Optimum et Portraits de Montréal unissent leurs efforts pour soutenir Déclic

Par Citoyen  |  Publié : 03/11/2015  |  Commentaires (0)
Imprimer  |  Envoyer par courriel


Photo - Artistes de DéclicCitoyen Optimum et Portraits de Montréal sont fiers d’annoncer que leur implication bénévole à la campagne de sociofinancement #PleinLeSac de l’organisme Déclic a permis d’atteindre 140 % de l’objectif de financement, et ce, au profit des jeunes en difficulté.

La campagne de sociofinancement #PleinLeSac reposait sur la vente de sacs remplis de cadeaux offerts par 14 artistes québécois, tels Michel Côté, Julie Le Breton, Fred Pellerin, André Robitaille et Eric Salvail. En plus des 21 000 $ récoltés en un mois, cette initiative a également permis à Déclic d’accroître sa notoriété auprès du grand public et de faire connaître sa mission qui vise à accompagner, éduquer et scolariser gratuitement des jeunes en grande difficulté âgés entre 16 et 24 ans.

En 2015, Citoyen Optimum a choisi d’offrir ses services sur une base bénévole afin de soutenir les communications de l’organisme pour sa campagne de financement. Pour se faire, Citoyen Optimum a opté pour une approche communicationnelle humaniste et axée sur le terrain, en s’associant à Portraits de Montréal, une startup hébergée par le Cossette Lab en 2014.

Portraits de Montréal a ainsi accepté d’aller à la rencontre du co-fondateur de l’organisme, de la directrice générale et de sept jeunes ayant bénéficié des services de Déclic, afin de partager leurs histoires. Des milliers de partage et de mentions « j’aime » sur la page Facebook de Portraits de Montréal ont ainsi permis de faire connaître le travail de Déclic et de mettre en lumière les jeunes que l’organisme accueille.

« Nous sommes très reconnaissants d’avoir contribué au succès de cette campagne qui misait sur les relations publiques traditionnelles et numériques, souligne Myriam Balian, conseillère principale chez Citoyen Optimum. Les publications Facebook de Déclic ont atteint plus de 100 000 personnes, et cela de façon organique, alors que Déclic ne comptait que 450 adeptes avant le début de la campagne. Avec un taux d’engagement très élevé, le contenu proposé nous a permis de faire connaître non seulement la campagne #Plein le sac, mais également l’organisme Déclic ».

Pour sa part, Mikaël Theimer, cofondateur de Portraits de Montréal,  témoigne : « Nous aimons donner la parole à ceux qui ne l’ont jamais. En rencontrant les jeunes de Déclic, nous voulions briser les préjugés sur les jeunes à problèmes en exposant nos abonnés aux défis auxquels certains ont dû faire face, mais surtout, à leur force, leur résilience et leur positivisme. Leurs histoires ont touché une corde sensible chez nombre de nos lecteurs, dont certains ont pris conscience d’une réalité dont ils ne soupçonnaient pas l’existence. »

La campagne de sociofinancement #PleinLeSac a également été soutenue par une opération de relations de presse avec le porte-parole de Déclic, Rémi-Pierre Paquin, de même que des rencontres avec des blogueuses et de la sollicitation de dons sur le terrain avec l’aide d’une ancienne participante de Déclic.

Quelques exemples de portraits réalisés :

  • Stéphanie, jeune femme prise en charge par Déclic.
  • Marie-Louise, jeune femme prise en charge par Déclic.
  • Benoit, co-fondateur de Déclic.

À propos de l'auteur