Nouvelles Retour sur un an de confinement

Par Citoyen  |  Publié : 23/03/2021  |  Commentaires (0)
Imprimer  |  Envoyer par courriel


La pandémie de COVID-19 qui a éclaté à l’hiver 2020 nous en a fait voir de toutes les couleurs. Après le bouleversement complet de nos habitudes de travail au bureau, nous avons dû nous adapter à bien plus. Et ça n’a pas toujours été facile. Un an après le début du premier confinement au Québec, notre équipe a fait sien ce nouveau mode de vie et peut maintenant voir les effets positifs que la COVID-19 a eus sur son quotidien.

François Vaqué, directeur général

Si on m’avait dit, il y a un an, que j’allais devoir travailler de la maison pendant un temps indéterminé et que je ne remettrais pas les pieds au bureau de sitôt, j’aurais certainement eu un grand fou rire et quelques expressions sarcastiques. Je dois l’avouer, je n’ai jamais été un grand fan du télétravail. Je puise mon énergie dans mes échanges en personne avec mes collègues, que ce soit à la pause-café, dans une séance de brainstorming, lors d’une simple discussion dans le couloir ou lors de nos 5 à 7 dans l’aire ouverte.

Quand nous avons quitté les bureaux de Citoyen pour la dernière fois, j’ai pensé à nos employés et à nos clients. De quelle façon ce nouveau mode de vie allait-il moduler notre quotidien? Allions-nous perdre en efficacité? Comment allions-nous garder nos employés motivés? Collaborer avec nos clients? Poursuivre le développement des affaires à distance? Comment allions-nous acquérir de nouveaux clients sans le côté relationnel?

Comme tout le monde, j’ai dû m’adapter. Et à ma grande surprise, le télétravail a rapproché les Citoyens de la côte est à la côte ouest et a consolidé les liens plus forts avec nos employés et nos clients. Nous avons même acquis de nouveaux clients.

Moi qui adore les échanges interpersonnels, je dois admettre que le travail à distance, « c’est pas si mal que ça ». Mais disons-le, les pauses-café et les 5 à 7 sont quand même plus agréables en présentiel!

Rosalie Lavoie, chargée de projets sénior

Même si nous sommes tous obligés de travailler de la maison depuis maintenant un an, nous avons une grande chance : celle de pouvoir rester en contact avec nos collègues de tous les bureaux. Eh oui, c’est comme si la multiplication des appels en visioconférence nous avait rapprochés! C’est un aspect nouveau de mon quotidien que j’apprécie énormément, puisqu’il est maintenant possible de « côtoyer » (quoique virtuellement) nos collègues de partout au Canada. Auparavant, il arrivait par moments que nous ne prenions pas assez le temps de le faire. Or, c’est désormais la norme chez Citoyen! Nous avons même instauré des 4 à 5 hebdomadaires, histoire de décompresser un peu entre collègues. Comme quoi une pandémie peut aussi avoir du bon!

Stéphanie Fournier, chargée de projets

Avant la pandémie, notre organisation permettait déjà à ses employés de travailler de la maison une fois par semaine. Je n’avais jamais été tentée par cette possibilité, simplement parce que j’aime avoir un environnement spécifique pour mon travail et parce que j’habite avec deux colocataires et deux chats. Ce fut donc difficile pour moi de m’adapter au télétravail à temps plein. Dès le début, nos gestionnaires ont été très à l’écoute de nos besoins. Je travaillais au départ sur un petit meuble de machine à coudre pas du tout ergonomique. Mais rapidement, on nous a offert une allocation de dépenses pour améliorer notre espace de travail, allocation qui a d’ailleurs été renouvelée pour l’année 2021. De plus, pour alléger la charge mentale supplémentaire que la pandémie impose à tous, l’entreprise a offert des congés payés supplémentaires au personnel partout au Canada. C’est vraiment agréable et encourageant de voir que les décideurs pensent à notre bien-être, tant physique que mental.

À propos de l'auteur

Citoyen

comitevisib